Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

A Château-Tordu

le Dim 15 Avr - 15:02
Cyt a accepté le marché.
Elle ne sait pas vraiment si elle doit lui faire confiance, mais jusqu’à preuve du contraire, quelque chose en elle a changé. Elle l’a senti au moment même où il l’a appelé “Championne”. Quelque chose de profond, au creux de ses entrailles, a changé. Elle ne sait pas encore exactement quoi, mais ses yeux crépitent d’excitation.
Elle a hâte.

“Je ne pensais pas que Valice sortirait de son trou pour venir nous sauver” fait-elle remarquer à l’approche de Château-Tordu dont les ombres se dessinent de plus en plus proches, “la moindre des choses, c’est d’aller le remercier.”

L’air est sérieux, même si Asenath a toujours l’impression d’être distante avec les choses qui l’entourent. La mort d’Aki ne l’avait pas faite sourciller, et l’image même de Zeldsan non plus.

Sans Valice, elle aurait sans doute continué et serait morte à cause de cet orgueil qui l’avait poussé jusqu’à maintenant à ne jamais avoir peur.

“Nous ferons partir un messager de Château-Tordu jusqu’à Vallombreuse pour prendre des nouvelles auprès de Varian. Je ne sais pas si j’aurais l’occasion de faire de même quand nous serons plus loin, plus proche d’Allid.”

Elle n’attends pas de réponse, ni de la part de Cyssh ni d’Elias.

Lentement, la charrette tirée par Léo et l’Armure Enchantée pénètre finalement dans Château-Tordu.
A l’avant, Elias qui conduit, Asenath au milieu et Cyssh à gauche.
A l’arrière, le phénix qui les suit, becquetant au sol parfois un vers malchanceux ou un morceau de chair, résidus d’un macchabé.

avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: A Château-Tordu

le Mer 18 Avr - 0:06
Elias acquiesça aux consignes de sa maîtresse sans dire un mot. Il faisait mine d'être concentré sur la conduite du chariot, mais à vrai dire sa tête fourmillait de pensées.
Sa principale anxiété était sa séparation future avec Asenath. Il n'était pas concevable qu'il l'accompagne sur les terres de Cytalid : l'énergie d'Allid qui, selon les dires de Cyssh, imprégnait la terre du continent sauvage, aurait tôt fait de le détruire.
De plus il était convaincu qu'une séparation ne pouvait être que bénéfique à sa maîtresse : il serait trop dangereux pour elle qu'elle dépende et ne s'attache trop à lui. Il n'était qu'un pion parmi tous ceux qu'elle devra à l'avenir utiliser voir sacrifier pour arriver à ses fins. Il était certes le premier, mais un pion quand même.
Mais malgré cette conviction, il restait préoccupé du pèlerinage futur de sa maîtresse durant lequel il ne pourra la protéger.Il était presque convaincu à présent qu'il pouvait faire confiance à Cyssh mais... Malgré ses talents de guerrière, suffira-t-elle à la protéger entièrement ?

Voyant que ces réflexions ne le menaient à rien et le rendait contre-productif, il abandonna et se mit plutôt à réfléchir aux choses qu'ils pourraient faire pour servir au mieux sa maîtresse pendant son absence. Totalement pris par cette nouvelle occupation, il ne vit pas le temps passer et fut presque surpris de voir la silhouette fantaisiste de Chateau-Tordu se profiler au loin.

Il sortit alors de son mutisme et dit :
"Nous arrivons. Souhaitez-vous vous reposer à l'auberge et vous préparer pour votre rencontre avec Valice, Dame Asenath ?"
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: A Château-Tordu

le Mer 18 Avr - 9:47
« Nous arrivons. Souhaitez-vous vous reposer à l'auberge et vous préparer pour votre rencontre avec Valice, Dame Asenath ? »

Le regard couleur éclair de la jeune alfar se fixe sur son Macabre.
Elle hésite un moment, un court moment où elle honnit sa nature faiblarde. Elle se trouve pathétique à devoir dormir, à avoir besoin de repos. Contrairement à Elias sur qui ni le temps ni la fatigue n’a d’emprise, ou presque.

Finalement, elle jette un regard vers le Château, ce ramassis de construction tordu de pierres et de bois, étrange funambule au milieu de la ville basse.

« Nous avons fait un long voyage. Un bain ne serait pas de refus. »

Avec un large sourire qui laisse apparaître des dents plus fines et plus pointues que celles des êtres humains, Asenath continue :

« Et j’ai faim. »

Faim. C’est vrai qu’elle a faim. Elle ne sait plus exactement quand est-ce qu’elle a mangé, mais ça commence à remonter. Elle n’est pas demandeuse. Son corps léger et rachitique se dépense peu depuis qu’ils sont entrés dans l’Empire Souterrain.

Les journées sont longues et monotones sur la charrette.
Elle a hâte d’être proche de Cytallid, hâte d’être seule et à la fois, ça la laisse songeuse.
Que ferait-elle sans Elias ?
Sans doute comme d’habitude, ou peut-être pire encore. De nouveau le minois de la jeune alfar se fronce, et ses yeux électriques qui ressemblent à ceux d’un chat se fixent dans le vague, la laissant à ses réflexions.

Elle ne s’anime de nouveau que lorsque la charrette s’arrête devant une auberge plutôt luxueuse.
Quand elle descend, elle jette un regard à Elias :

« Regarde si tu peux mettre Minka dans une écurie convenable. »

Ce n’est pas la première fois qu’elle lui donne des ordres, mais dernièrement, son air est plus impérial quand elle le fait. Elle prend de l’assurance. Le fait d’être la Championne de Cyt et d’avoir reçu sa Bénédiction a creusé quelque chose en elle. Elle le sait, mais ne le sent pas toujours.

« Cyssh, tu peux faire ce que tu veux. Elias viendra te chercher quand on ira au Château. »

Après tout, elle n’avait pas besoin d’elle pour prendre un bain, manger et faire une sieste, pas vrai ?

Calmement, l’Alfar entre dans l’Auberge dit de la Ghoule Déséchée. Elle ne fait pas attention d’ailleurs à ces dernières qui mangent avec appétit et beaucoup de bruit sur le côté. Elle avance simplement, traînant derrière elle ses ailes repliées au plus près de sa robe vaporeuse.

Elle attend un instant qu’Elias arrive après s’être occupé de Minka, ce qui lui laisse le temps de jauger l’intérieur.
C’est modeste, un peu sale, mais la magie de non-vie n’a jamais été particulièrement propre.

Quand elle jette un regard au Tavernier qui la fixe, elle se demande si on lui ferait un prix maintenant qu’elle est Championne…
Contenu sponsorisé

Re: A Château-Tordu

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum