Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Après la séance n°5

le Mer 15 Mar - 20:59
Lois du JDR a écrit:Afin de permettre à tout le monde de s'exprimer et de pouvoir participer, nous mettons en place ces quelques règles :

- Un message RP ne doit pas faire plus de 250-300 mots. Cela permet d'être fluide, d'en dire assez sans en dire de trop.

- Il y a un tour de parole. Il faut que tout le monde puisse s'exprimer et que la conversation ne tourne pas autour de 2 personnages seulement. C'est pourquoi nous mettons en avant le fair play : laissez aux gens le temps de répondre avant d'enchaîner, même si ça vous saoule. Si jamais cette règle n'est pas respectée, on instaurera un "tour" plus concret où chacun répondra à la file sans pouvoir s'immiscer entre deux réponses.

- Amusez vous surtout !

clown
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Après la séance n°5

le Mer 15 Mar - 21:07
Précédemment...

L'horreur ailée était au sol, du moins sa carcasse l'était.

Dépecée de longues chutes de son cuir, elle ne ressemblait plus vraiment à grand chose selon la jeune alfar. Un amas de chair. Au loin, les rapaces réclamaient leur part.

Légèrement en retrait, Asenath observait avec un air curieux les deux guerriers qui avaient bien failli s'étriper. Elle se demandait ce qu'elle aurait fait si l'un des deux était morts.
Peut-être qu'elle en aurait pris le contrôle. Peut-être pas.

Dans le fond, elle ne voulait pas faire de peine à Elias. Il était unique et elle se garderait de lui dire que sur bien des plans il l'était.

Finalement, la gamine fit quelques pas vers son Macabre.

" On doit retourner voir Salèvel maintenant " commença-t-elle, sans que ce ne soit un ordre. Elle semblait toutefois très sérieuse. " Il faut savoir si Svartalfheim possède toujours la clé, et si non, où est-ce que nous pourrons les trouver avant que Bévône ne s'en empare. "
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Après la séance n°5

le Mer 15 Mar - 22:39
Après son travail de dépeçage minutieux et un toilettage aussi prompt qu'efficace afin d'aborder à nouveau une allure correcte -lui permettant au passage d'apprécier l'incroyable capacité de régénération de son armure, qui avait été partiellement éclaboussé par l'acide de la bête-, Elias se replaça à côté d'Asenath à sa place habituelle, précisément un pas sur la gauche de la jeune alfar, et deux en arrière.

Il l'écouta parler, se contentant d'hocher pour marquer son approbation avec les dires de sa maîtresse, un fin et éternel sourire marquant ses lèvres.

Une fois qu'Asenath eu terminé, il mit prestement un genou à terre, proposant son épaule à sa maîtresse pour lui offrir son "siège" habituel. Bien entendu, la jeune alfar avaient des ailes et tout le loisir de voleter jusqu'à sa loge, mais il était de son devoir de la ménager, d'autant plus après un combat aussi intense et épuisant.
Dans le même temps, il demanda:
"Mademoiselle, puis-je vous proposer à la prochaine halte de préparer le thé afin de réconforter corps et esprit suite à ce difficile et éprouvant combat ? A moins que sa "Pestilence" ne souhaite rejoindre au plus vite Isari et déconseille alors la moindre pause ?"
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Après la séance n°5

le Mer 12 Juil - 17:11
Le regard électrique de la jeune demoiselle ne manqua pas de s’illuminer en voyant son perchoir se pencher à elle. C’était comme si un cadeau voletait entre ses mains : aucun effort à fournir, diable qu’il était bon d’être une Maîtresse !

Ne se faisant pas davantage de réflexion, l’Alfar replia délicatement ses ailes et posa son royal fessier sur l’épaule forte de son serviteur avec un petit sourire de satisfaction. Elle glissa même ses doigts graciles dans la tignasse claire d’Elias, pour mieux s’accrocher d’abord, mais aussi pour avoir l’illusion d’un accoudoir.

« Une pause serait tout à fait bénéfique, pour le groupe comme pour nous » nota Asenath, se montrant d’ailleurs d’une grande maturité dans ses propos pour une rare fois. Il était étonnant qu’elle se montre aussi sérieuse, mais elle jouait le jeu de l’imbécile pour mieux travestir la réalité.

Les deux félines auraient été sans doute surprises de la capacité de la jeune fille à opter pour des choix pragmatiques et réfléchis.

« Et en même temps, ce serait laisser une porte à Zeldstan. Lui laisser un temps d’avance, c’est déjà trop. » Elle se mit à pianoter sur le haut du crâne d’Elias. « On va à Isari au plus vite. On se reposera quand on sera mort. »

Un petit rictus ponctua sa légèreté alors qu’elle jetait un œil à la voûte, comme pour vérifier qu’une Lune trop ronde et trop rouge n’y était accrochée.
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Après la séance n°5

le Dim 16 Juil - 12:12
Elias s'exécuta et commença à se diriger vers le bastion Alfar, remplissant son rôle de monture pour sa maîtresse, et ce sans attendre ou se préoccuper du reste du groupe.

Revêtu de l'armure du noble vampire depuis peu, le serviteur s'inquiétait de la conséquence qu'aurait l'épaulière d'acier sur le noble arrière-train de sa maîtresse. Cette pensée le préoccupait tant qu'il finit par s'adresser à sa propriétaire pour lui émettre une requête:
"Dame Asenath, j'ai bien peur que cette nouvelle armure vous incommode et provoque à terme des courbatures endolorissent injustement votre si délicat et noble derrière.
Souhaitez-vous que je la retire sur le champ ? A moins que vous m'autorisiez à partir en quête d'une créature velue mais un minimum noble, dont la fourrure aura tôt fait de vous fournir un juchoir bien plus confortable et adapté aux longs trajets ?
Certes l'urgence de la situation implique de nous presser, mais cela ne doit pas se faire à l'encontre de votre santé."

avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Après la séance n°5

Hier à 15:30
Asenath écouta son serviteur avec attention avant de faire une petite moue songeuse.
Il était vrai que le perchoir était devenu bien plus dur et bien moins confortable, mais son Macabre avait bien plus de prestance et de charisme dans cette armure que dans ses simples habits. Est-ce qu’elle préférait monter un étalon pur-sang inconfortable ou un poney doux et soyeux ?
« Tu peux garder ton armure » trancha-t-elle, « mais dès que l’on aura l’occasion d’occire un fauve géant, on en fera une selle pour mieux m’accommoder. Maintenant, plus un mot jusqu’à que l’on soit arrivé à destination Elias. »
La gamine bailla. Ses réserves de mana étaient basses, de même que son énergie. Elle somnola quelques instants avant de profondément s’endormir, ses petites mains accrochées fermement à la tignasse de son Macabre. Son air était contrit, ses sourcils froncés.
La petite Alfar n’avait pas de sommeil réparateur, mais personne n’avait besoin de savoir quels démons rôdaient dans ses songes…

Fin de l'inter-séance n°5
Contenu sponsorisé

Re: Après la séance n°5

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum