Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Résumés des séances

le Dim 8 Oct - 16:34
Ici sont postés le résumé de chaque séance !

Certains sont plus complets que d'autres car rédigés juste après la séance correspondante, tandis que d'autres ont été rédigés bien plus tard et ne bénéficient donc pas de tous les détails.
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Résumés des séances

le Dim 8 Oct - 16:36
Séance 1 (12/11/2016)

Après s'être fait accostée par Darrell qui lui demande qui elle est et ce qu'elle fait là, Konoe demande instamment à voir son chef.
Aki les accoste sur le chemin du camp et se présente comme une épéiste envoyée là par le destin et selon les dires d’un oracle.
Une fois au camp, ils font la rencontre d'Elias et Asenath, montés sur leur cheval zombie Destinée, qui cherchent à mettre leurs services à disposition de l'armée. Ils y croisent également Eleanor, une des soigneuse du camp, recrue forcée de son lointain village.

Une fois devant Tholnar, le commandant du camp (Darrell étant Sergent), et avec tous les gens de sa vision rassemblés, Konoe expose de manière concise que Bévone est sur le point d'arriver à libérer Zeldsan le Kahaine Noir et que ses kahaines opposés (Yalinéa la Reine-Étoile, le kahaine du Soleil et le kahaine de la Lune) ne se réveilleraient pas pour le combattre, laissant le Kahaine Noir libre de répandre chaos et destruction.
La faellen précise également qu'elle a vu toutes les personnes présentes mortes dans un kadaid et que la cause de la non-libération des kahaines opposés à Zeldsan viendrait d'une manigance des bévoniens dans les kadaids eux-mêmes.

Le commandant, ses troupes monopolisées par les affrontements en cours, décide d'envoyer le petit groupe rassemblé par le destin afin d'essayer d'empêcher la libération de Zeldsan. Konoe émet une réserve sur le fait qu'il envoit 6 personnes peu expérimentées pour tenter de sauver le monde, mais comme le commandant défend l'honneur blessé de chacun et que, de toute façon, ses visions ne lui avaient montré personne d'autre dans le kadaid, Konoe cède et prend part à l'expédition.
Après une tasse de thé et un passage par l'intendant du camp qui n'accepte de céder que deux épées, un bouclier et une semaine de rations pour 6 personnes, le groupe décide de prendre la direction de la forteresse Drakérine de Hautsorcel. Ils espèrent trouver dans la ville des Mages de Fer une bibliothèque avec assez d'informations pour localiser les kadaids des kahaines opposés à Zeldsan.

Durant le voyage, Elias fait une curieuse remarque à Darrell à propos de son épée : l'arme serait maudite et transformerait son utilisateur en goule au fur et à mesure qu'elle absorbe des âmes. Devant la réticence de Darrell à abandonner son arme, le majordome va jusqu'à poser un ultimatum au guerrier : l'utilisation de cette arme le rendant dangereux pour le groupe, soit il l'abandonne soit il sera exécuté.
Le sergent finit par céder et range l'arme maudite dans son havresac, reprenant une ancienne arme au passage.

Après un voyage sans histoire, ils arrivent en vue de Hautsorcel pour constater que la ville est en train d'être assiégée par les armées de Bévone.
Les Drakérins de l'endroit n'appréciant pas les gens d'Argem et l'accès aux informations étant de toute façon compromis si Bévone s'emparait de la cité, le groupe décide d'entrer dans la ville pendant l'assaut et de tenter de profiter du chaos pour récupérer les informations dont ils ont besoin et s'éclipser.

Aux portes de la ville, un noble bévonien remarque le groupe et redirige vers eux une partie de ses troupes de décérébrés (des esclaves crasseux et mal nourris gavés de drogues et d'alcool pour en faire des soldats obéissants - de la chaire à canon, en somme).
Au terme d'un combat acharné, le groupe parvient à venir à bout des 4 décérébrés, l'aristocrate ayant réussi à s'enfuir grâce à une tenue enchantée pour le téléporter en lieu sûr dès que son état serait critique.



Auteur : Lyanor (Konoe)


Dernière édition par Orryk le Dim 8 Oct - 16:39, édité 2 fois
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Résumés des séances

le Dim 8 Oct - 16:39
Séance 2 (03/12/2016)


Laissé en piteux état après son combat contre l'aristocrate, Darrell reste près de l'entrée de la ville pour récupérer pendant que le groupe pénètre dans la ville.
Un plan sculpté leur permet de voir que la cité est divisée en deux par un second mur d'enceinte et que la bibliothèque qu'ils cherchent est située au centre de la ville. Après avoir déterminé que le moyen le plus rapide de s'y rendre est d'emprunter le grand escalier devant lequel ils se trouvent, les envoyés d'Argem commencent leur ascension.

Après un moment, ils se heurtent à un obstacle : une barricade en bois, visiblement érigée à la hâte au milieu de l'escalier, mais d'une hauteur suffisante pour empêcher le passage. Après avoir envoyé ses esprits vérifier que les environs immédiats sont sûrs, Konoe escalade l'obstacle, suivie par Aki. Asenath profite de ses ailes pour survoler l'obstacle tandis qu'Élias aide Eleanor à passer avant de lui-même franchir la barricade d'un seul bond avec triple salto. Bond qui ne manque pas de provoquer l'admiration d'Aki pour le majordome.

Arrivés au second mur d'enceinte, le groupe est de nouveau interrompu dans sa progression par deux géants qui leur barrent la route. Les deux gardiens font dans les 3 mètres de haut, sont en pagne et possèdent d'énormes massues. Après avoir triomphé - non sans mal - des deux géants, la compagnie prend quelques minutes pour fouiller les cadavres et reprendre des forces. Konoe profite de ce temps pour remercier Élias, qui s'est interposé pour recevoir un coup qui lui était destiné.

Quelques temps après s'être remis en route, ils arrivent en vue de la bibliothèque pour constater que les combats font rage devant le bâtiment, entre les forces de Bévône dirigées par un vampire d'un côté et les drakérins caparaçonnés de Hautsorcel de l'autre.
Élias mentionne l'existence d'un passage caché pour accéder au bâtiment. Après une rapide vérification des esprits de Konoe, le groupe préfère éviter le combat et se dirige vers une ruelle, dans laquelle se trouve le passage, dissimulé dans une maison.
Un drakérin zombie prend le groupe par surprise mais le revenant est rapidement éliminé par les efforts combinés d'Aki et des mages, qui font littéralement exploser le réanimé. Aki étant restée au contact, se retrouve couverte de viscères. Pour s’excuser, Elias sort un mouchoir de sa poche et aide Aki à s’essuyer. Après avoir récupéré l'équipement enchanté du défunt, Aki remise de son dégoût, essaye d'enfoncer la porte verrouillée de la maison sans grand succès. C'est finalement un projectile magique combiné d'Élias et d'Asenath qui vient à bout du panneau de bois et permet au groupe de pénétrer dans la maison.

Un rapide examen de la bâtisse permet à Élias d'y trouver une théière enchantée capable de conférer des propriétés régénératrices aux boissons qui y sont infusées. Le majordome prépare donc un thé pour tout le monde pendant qu'Aki distribue équitablement l'or dont elle a dépouillé les morts et que Konoe trouve le passage : une trappe dissimulée sous un tapis.
Si le thé permet à Konoe de récupérer un peu, Asenath, trop impatiente, se brûle la langue en buvant trop rapidement le thé encore brûlant, pousse un cri avant de briser sa tasse sur le sol, ce qui attire une troupe de zombies depuis la rue.
Pressé par le temps, la compagnie préfère de nouveau éviter l'affrontement et s'engage rapidement dans le passage souterrain. L'obscurité rebute d'abord Asenath, ce qui permet à Konoe de prendre la tête, l'oracle n'étant pas dérangée par le manque de visibilité. Le reste du groupe allume des torches avant de la suivre.

La sortie du passage donne directement dans le sous-sol de la bibliothèque, dans ce qui semble être une vieille réserve où sont entreposés les ouvrages datés et obsolètes. Le groupe n'y trouve rien d'intéressant si ce n'est une dague ouvragée représentant un dragon avec un rubis et un livre traitant des aspects de la Mort qui semble intéresser Asenath.
Une fois dans la partie principale de la bibliothèque, le groupe se disperse à la recherche d'informations qui pourraient aider à garder Zeldsan captif ou à libérer ses opposés s'ils y étaient contraints.


Auteur : Lyanor (Konoe)


Dernière édition par Orryk le Mar 10 Oct - 14:32, édité 2 fois
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Résumés des séances

le Dim 8 Oct - 16:40
Séance 3


En fouillant la bibliothèque le groupe trouve une carte accrochée à un mur et dotée d'une forte aura magique. Elias la récupère et l'examine, quand la carte s'adresse soudainement à lui : c'est une carte magique du nom d'Avran, ayant sa propre conscience et pouvant afficher sur sa surface la géographie et les plans des villes ayant un minimum d'ancienneté, et ce de tous les continents . Les bâtiments récents ou encore les êtres vivants ne sont pas affichés par la carte. Les aventuriers réalisent qui tiennent dans leurs mains un artefact particulièrement utile, mais il y a un soucis: Avran a un sale caractère, comme a pu le constater à ses dépens Victor, et il ne sera pas facile de l'utiliser. Cependant, Elias arrive à charmer la carte qui depuis ce jour, apprécie grandement le mort-vivant et  semble être encore aujourd'hui le seul à pouvoir l'utiliser sans soucis.

La carte leur apprend d'ailleurs le plan de la bibliothèque, construite sur plusieurs étages, ainsi que la présence d'artefacts anciens aux différents étages dont sans doute une clé de kadaï qui constitue l'objectif du groupe. Le groupe hésite alors entre aider les drakérins à la porte de la bibliothèque pour la défendre, ou monter directement à l'étage où repose la clé. Mais après un rapide coup d'oeil jeté à l'entrée, le groupe constate l'élimination rapide des derniers gardes restants, et l'entrée d'un individu à l'aura puissante et implacable, qui commence à monter les escaliers. Après un long moment d'hésitation les aventuriers décident donc de grimper à son tour les étages à une distance néanmoins raisonnable de l'ennemi devant eux. Malgré l'urgence ils s'arrêtent à certains étages pour récupérer les artefacts y étant exposés, espérant pouvoir les utiliser contre le Bévônien. Tous sont protégés par un système de sécurité différent, mais le groupe arrive à tous les détourner.
Ainsi les aventuriers parviennent à récupérer une paire de katanas anciens, la première armure du mage bleu, un bâton de vie et un livre de magie de la folie. Ils laissèrent de côté un arc ainsi que d'autres objets qu'ils n'ont pas eu l'occasion d'examiner.

Arrivé à l'étage de la clé, ils découvre leur adversaire devant l'entrée d'une petite alcôve renfermant la clé, protégé par une protection magique bien plus importante que les autres artefacts.
Konoe attaque directement sur le mystérieux individu mais loupe son tir arcanique qui vient s'écraser contre la première barrière magique protégeant l'alcôve, qui vole en éclat sous le tir.
L'individu ricane, les remercie, et commence à discuter avec eux: il se présente comme le haut-prêtre de Zeldsan, à savoir l'individu le plus puissant de Bévône, le champion de Zeldsan. Il semblait attendre leur arrivée, comme si la venue du groupe en ce lieu était de son chef, ce qui perturbe énormément le groupe qui avait à l'origine suivi les visions de Konoe. Il leur dit qu'il n'a pas besoin d'eux, et qu'il les laisse partir en vie... Pour cette fois.
A ce moment précis, les plus lucides du groupe réalisent leur impuissance face à cet adversaire bien trop fort pour eux et envisagent déjà la fuite. Ce n'est pas le cas de Konoe qui tente de se précipiter sur la clé pour l'envoyer à ses camarades, quitte à mourir, mais qui est heureusement rattrapé de justesse par Aki.
A ce moment le Haut-Prêtre commence à se transformer en lycan... ce qui décide définitivement les aventuriers à s'enfuir, entraînant de force l'oracle avec eux.

Ils parviennent à sortir de Hautsorcel par les égouts sans difficulté. Une fois à l'extérieur ils se mettent à réfléchir à la suite des opérations: revenir au camp d'Argem n'était pas forcément pertinent, surtout pour n'avoir qu'un échec à annoncer.
La carte magique leur indique la présence à quelques jours de marche d'Ysari, un bastion alfar qui constitue le kadaï d'Olori, kahaine du soleil. Les alfars étant étroitement liés aux kahaines et à leur détention, le groupe espère qu'ils pourront en apprendre d'avantage, comprendre le plan de Bévône et trouver un moyen de le contrecarrer.

Les aventuriers décident alors de se diriger vers Ysari.



Auteur : Orryk (Elias)


Dernière édition par Orryk le Lun 9 Oct - 15:50, édité 3 fois
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Résumés des séances

le Dim 8 Oct - 16:41
Séance 4

Le groupe se dirige vers Ysari, le kadaï du kahaine du soleil, gardé par des alfars. Rencontre avec Salèvel, grosse discussion entre lui et Asenath et obtention de nombreux infos sur les kahaine opposés de Zeldsan et le fonctionnement des kadaïs, puis utilisation de plate-forme de téléportation pour aller vérifier si le kadaï de Yelem était sauf. Entrant dans le sanctuaire, le groupe est victime d'une illusion mais arrive à s'en défaire. Ils arrivent devant la porte du kadaï et constate que cette dernière est indemme. La vision de Konoe se révèle donc fausse.

Après s'être arrêté dans un village faellen pour faire quelques achats, le groupe prend la route pour Ysari. Ils ne font aucune mauvaise rencontre sur le chemin et arrive bien vite au kadaï fortifié. Aki s'approche nonchalamment de la porte pour demander qu'on les entrer mais une pluie de projectiles magiques s'abat sur elle. Le groupe comprit bien vite que les étrangers n'étaient pas les bienvenus à Ysari, et surtout les faellens.
Heureusement Asenath signale sa présence et les portes finissent par s'ouvrir. Un Alfar bleu nommé Salevel les accueille assez froidement, leur demandant la raison de leur venue. Asenath explique la situation, sans pour autant trop en révéler sur elle sous peine d'être en danger, et ment sur sa véritable identité. Salevel ne semble pas dupe mais n'entreprend rien à l'encontre d'Asenath, et accepte au contraire de les aider.

Après leur avoir fourni de nombreuses explications sur les kahaines et les kadaÏs, et éclairci de nombreux points jusqu'à présent obscures, Salevel leur propose de les téléporter au kadaï de Yelem, la kahaine de la Lune. C'est visiblement celle-ci que Konoe a vu dans ses visions accompagné de l'image de mort de tous les membres du groupe. Mis en garde par cette prophétie morbide, les aventuriers décident néanmoins d'accepter l'offre de l'alfar pour vérifier si le sanctuaire est toujours en état ou s'il est déjà sous contrôle Bévonien. Salevel les transporte grâce aux plates-formes de téléportation d'Ysari (une technologie alfar) et le groupe se retrouve alors dans une vaste plaine.
Grâce à la carte Avran, ils s'orientent et se dirigent vers le kadaï non loin de là. Cependant, arrivé à la localisation, ils ne voient qu'un amas de rochers. Après une rapide inspection ils découvrent une entrée secrète derrière une grosse pierre sphérique, qu'Elias et Darrel déplacent ensemble. Un passage s'ouvre alors sur un escalier descendant dans les profondeurs.
Le groupe descend avec prudence et en formation, jusqu'à arriver en bas des marches.
Là ils se retrouvent face à un long couloir de marbre blanc finement taillé, et éclairé par une lumière pâle étrange de source inconnue.

Ils longent le couloir avec précaution, ayant à l'esprit l'avertissement de Konoe... Mais rien ne se passe.
Le couloir tourne à un moment à gauche, le groupe continue, jusqu'à arriver à un nouveau tournant, à gauche une fois de plus, et ainsi de suite.
Il ne faut pas longtemps aux plus vifs du groupe pour comprendre qu'ils sont piégés dans une illusion.
Konoe persiste à vouloir continuer, se basant sur le fait que sa vision ne témoignait pas d'une illusion et donc qu'il leur fallait avancer. Mais Elias n'est pas de cette avis. Se basant sur ses nombreuses lectures et son esprit logique, il fait l'hypothèse que l'illusion n'est qu'une simple boucle infinie, qui ne fonctionne que dans un sens: faire demi-tour et prendre la boucle en sens inverse pourrait bien briser cette illusion, même s'il existe un risque.

Devant l'entêtement de Konoe et l'indifférence des autres, Elias tente l'expérience seul: il fait demi-tour, prend le virage... et disparaît totalement. Elias de son côté se retrouve soudain dans un couloir en ligne droite sans virage, dont il peut distinguer les deux extrémités: l'une est l'entrée par laquelle ils sont arrivés, l'autre semble donner sur une alcôve, sans doute le kadaÏ.
Asenath rejoint très vite son serviteur qui détenait la bonne réponse. Le reste du groupe suit leurs pas un par un, laissant derrière Konoe, seule, qui décide finalement de suivre le groupe.
Une fois à nouveau réuni le groupe avance dans le couloir pour arriver enfin devant le kadaï en tant que tel: une porte immense et massive, sur laquelle est gravé de nombreuses illustrations et caractères inconnus. La porte et la pièce en général semble indemne, preuve que Bévône n'est pas encore passé par là. Rassuré en majorité, déçu pour certains, le groupe fait demi-tour et finit par sortir du sanctuaire.

Mais en débouchant à l'extérieur, ils font une rencontre inattendue...


Auteur : Orryk (Elias)


Dernière édition par Orryk le Lun 9 Oct - 16:34, édité 6 fois
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Résumés des séances

le Dim 8 Oct - 16:52
Séance 5 (04/03/17)


Alors qu’ils montent l’escalier pour sortir de la prison du Kahaine des étoiles, après avoir constaté qu’elle était toujours bel et bien fermée, le groupe tombe nez-à-nez avec un aristocrate vampire, ainsi qu’un noble humain de Bévône qu’ils avaient déjà eu l’occasion d’affronter au début de leur aventure.
Le combat s’engage après que Darrell ai identifié le vampire (qu’il adéjà combattu dans le passé) et prévenu ses compagnons du style de combat de ce dernier.
Le noble tombe rapidement grâce à une attaque redoutable d’Aki suite à une charge bien réalisée, mais le vampire oppose plus de résistance, notamment à cause de sa manipulation du sang.
Aki ayant reçu une blessure mortelle gît par terre, inconsciente. Heureusement le reste du groupe arrive à vaincre le vampire et Darrel, qui avait visiblement une revanche à prendre, lui porte le coup de grâce.

Le combat se termine, et le groupe peut récupérer de ses blessures. Eléanor s’active pour sauver Aki de la mort, pendant que le reste du groupe, ne pouvant pas l’aider d’avantage, fouille les deux cadavres.
Trois objets retiennent particulièrement leur attention : l’anneau magique lié à un sort de rappel du noble, l’armure du vampire qui est enchantée, ainsi que l’épée du vampire, une lame de pouvoir faisant office de focalisateur magique. Sont également trouvés trois fioles d’un liquide rouge éclatant étranges, récupérées sur le cadavre du vampire.
Après s’être concerté, le groupe décide d’un commun accord de donner l’épée et l’armure à Elias.
Asenath quant à elle récupère l’anneau qui, à condition de s’y lier, augmente de manière considérable les caractéristiques de son porteur. Néanmoins, l’impossibilité pour le moment de supprimer le sort de rappel, et le fait que ce dernier aisans doute pour destination un lieu en plein cœur de Bévône, fait hésiter Asenath sur la décision de s’y lier ou non.

Pendant ce temps, Konoe réalise une introspection spirituelle et échange avec ses esprits pour comprendre le lien entre les événements récents et ses visions.
Alors qu’Aki se réveille de son coma et gardera pour toujours une cicatrice sur son torse, Elias termine de se lier à sa nouvelle arme après une transe de plusieurs minutes.
Konoe réunit ensuite le groupe pour expliquer ce qu’elle a appris sur les causes possibles de ses visions faussées. Puis le groupe décide de faire route à nouveau vers Ilari pour rapporter à l’alfar Salevel ce qui s’était passé.
Avant de partir, le groupe décide de reboucher l’entrée de la prison et de la camoufler, puis de nettoyer toute trace du combat.
Pour y participer, et aussi pour reprendre des forces suite à son coma, Aki dévore en grande partie le noble humain, sous le regard dégoûté de plusieurs membres du groupe.

Ils se mettent ensuite en route, pour un trajet d’une semaine environ.
Mais en milieu de chemin, alors qu’ils se trouvent en plein milieu d’une plaine dégagée, une nouvelle menace fond sur eux… des cieux (HRP : jet sur la table de rencontre pas foiré lol).
Une créature chimérique, sorte de sangsue géante ailée, créée par magie et montée par un cavalier en armure lourde de Bévône, les attaque.

Le combat est rude.
Malgré tout la créature monstrueuse tombe la première, mais en s’écroulant sur le sol, libère un nuage de poison qui provoque une folie meurtrière chez Darrel et Aki qui n'ont pas pu l'éviter à temps et l'ont respiré : ils commencent à s'attaquer entre-eux tandis que le reste du groupe, étant impuissant face à cette toxine, se dépêche d’occire le cavalier qui montre une résistance inouïe.
Le groupe finit par lui faire poser genou au sol, vaincu, mais n'a pas le temps de l’achever : une fois de plus, un sort de rappel se déclenche et le cavalier s’enfuit, laissant derrière lui le cadavre immense de sa monture.
Eléanor se précipite auprès de Darrell et Aki tout deux en très mauvais état mais dont la folie a cessé, et parvient malgré la gravité de leurs blessures à les soigner sans qu'ils ne gardent de séquelles.



Auteur : Orryk (Elias)
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Résumés des séances

le Dim 8 Oct - 16:55
Séance 6


Après avoir quitté Ysari, le petit groupe a décidé d’aller à Argem.

Ils évitent de près un groupe de zombies et arrivent à Argem en bon état.

Ils y rencontrent un clochard fou qui transforme par magie Elias en femme sous les yeux de sa Maîtresse.
Ils y apprennent également que les positions des Kadais tiennent bravement les assauts de Bévône, car les troupes sont bien mieux armées et préparées qu’à la dernière guerre. Ils pourront peut-être même tenir une année ainsi !

Puisque Svartalfheim possède une clé et qu’elle semble être en sécurité, le groupe s’interroge sur le meilleur moyen de défaire Bévône. Et il se trouve qu’ils admettent que leur équipement du moment est loin d’être très attrayants.
A la recherche d’artefacts anciens et puissants, Elias propose de se rendre dans les ruines de l’Empire souterrain. Il assure au groupe qu’on y trouvera de nombreuses pièces d’équipement puissantes laissées à l’abandon depuis la mort de l’Empereur, Champion de Cyt. Il s’agit surtout, pour lui, de trouver les meilleures pièces pour sa très chère Asenath, même si cela signifie affronter les différents cultes survivants de l’Empire.

Asenath se réjouit de l’occasion et ambitionne peut-être même de devenir Champion de Cyt !
Si Aki n’a pas d’avis, de même qu’Eleanor, Konoe sait bien qu’ils ne sont pas de taille à affronter le clergé de Zeldsan, mais cela la chagrine de s’éloigner des forces de Bévône sans rien.

Ils prennent finalement la route vers le sud : ils partiront en charrette et seront interceptés par la bande de bandits de Tarquin. Il ne faudra pas longtemps au groupe pour défaire le groupuscule de forbans et reprendre la route avec un conducteur amoché mais bien vivant !
Ils arrivent ensuite à Rougeflanc. Asenath et Elias, se sachant désapprouvés par la société drakérine, sont restés hors de la Cité. Konoe y a trouvé deux flingues de très bonne qualité.

Pour le désert, ils dépensent un peu d’argent pour se faire des provisions et décident de faire la traversée à pieds. Cela leur prendra environ quatre jours.
Ils arriveront finalement à rejoindre le Clan Irkalla, clan d’origine de Konoe. Ils rencontreront la cheffe du village, une nécromancienne qui n’est autre que la sœur de Ny’alotha, Général de la Guilde d’Argem.

Cette dernière se montre très abrupte et pour le moins hostile à laisser entrer des inconnus dans l’Empire. En effet, il se trouve qu’ils gardent là un Kadai (après une défaite alfar). Fort heureusement Konoe arrive à trouver les mots et à se montrer garants d’eux, malgré un dialogue compliqué entre Asenath et Ny’mean.


Auteur : Sha (Asenath)
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Résumés des séances

le Dim 8 Oct - 16:56
Séance 7


Après avoir obtenu l'autorisation du clan Irkalla (non sans mal), le groupe passe l'entrée de l'empire souterrain et arrive dans une grande salle en forme de dôme, vide, avec simplement un puits très large au milieu. En regardant dans le puits, le groupe découvre plusieurs dizaines de mètres plus bas une ville troglodyte à l'architecture et l'organisation particulière. C'est l'ancien bastion des alfars qui protégeaient jadis le kadaï du Kahaine de la non-vie, Cyt. Selon les récits ils auraient tous succombé à la folie et mené une attaque suicide sur la ville de Rouge-Flanc non loin, où ils furent tous exterminés. Depuis, ce sont les faellens d'Irkalla qui défendent l'entrée du kadaï, mais de l'extérieur.

Le groupe fait très vite face à une première difficulté: il n'y a ni échelles ni escaliers pour descendre dans la ville, cette dernière étant conçu pour abriter des alfars qui sont des créatures ailées. Asenath le prouve bien en s'envolant et en descendant sans difficulté dans le puits pour explorer l’impressionnante cavité, sous l'oeil anxieux d'Elias.

Asenath confirme lors de sa rapide visite aérienne que le bastion est bien vide et totalement abandonné... Mais il faut encore trouver un moyen pour le reste du groupe de descendre. Finalement, ils retournent au village faellen pour acheter des cordes suffisamment longues et solides pour descendre en rappel.
Malgré le risque que comporte la descente (une chute étant mortelle) tout le monde parvient à descendre et à atteindre le sol sain et sauf. Le groupe se met alors à fouiller la ville, mais cette dernière est grande, labyrinthique, et de nombreuses parties ne sont accessibles que par Asenath. La fouille reste donc superficielle et ne révèle que des objets et équipements basiques et communs. Cependant le groupe réussit à faire une découverte d'exception: un œuf de phénix. Konoe récupère l'oeuf, les autres membres y étant désintéressés sur le moment, et se met en tête d'essayer de le faire s'éclore en le "couvant" lors de leurs pauses futures.

L'inspection de la ville n'ayant rien donné de plus, le groupe se décide à quitter les lieux et à entrer vraiment dans les souterrains. Ils trouvent sans difficulté la porte donnant sur l'empire, mais trouve également un couloir dont semble se dégager une énergie particulière... Asenath devine qu'il s'agit du kadaï de Cyt, le kahaine de la non-vie. La nécromancienne accompagnée de son serviteur, décide de rentrer dans le sanctuaire. Aki, Eleanor et Konoe préfèrent rester à l'extérieur, de peur que la puissante magie s'échappant de la prison ne les affecte, risque contre lequel Asenath en tant que nécromancienne et Elias en tant que mort-vivant, sont immunisés.

Les deux arrivent devant une porte magistrale couverte d'inscriptions étranges: la porte de la prison tenant enfermé le kahaine de la non-vie. Asenath touche la porte, et soudain apparaît derrière eux une projection de Cyt sous la forme d'un humain au teint cireux, ressemblant beaucoup à Elias.
Asenath discute avec l'image de Cyt, lui posant des questions sur ce qui est arrivé aux alfars gardant le kadaï, ainsi que sur l'histoire de l'empire. Puis Asenath demande directement à Cyt si elle peut devenir son nouveau champion. Cyt la met alors au défi de détrôner l'Empereur pour le remplacer, sans donner plus de détails. Asenath accepte et Cyt grave alors par magie son sceau sur une des ailes de l'alfar. Puis pour l'aider dans sa mission, le kahaine charge le sceptre d'Asenath d'énergie de la non-vie.
Avant de prendre congé, Elias demande à Cyt s'il a vu passer l'âme de Salomée, la mère d'Asenath dévouée à Cyt, mais celui-ci répond par la négative.

La nécromancienne et le mort-vivant sortent alors du sanctuaire pour rejoindre le reste du groupe. Aki et Elias utilisent leur force pour ouvrir la grande porte de fer donnant sur un immense et obscur tunnel, et le groupe s'engouffre dedans après avoir allumé les torches.
Guidés par Avran, la carte magique, le groupe emprunte le tunnel de la faim pour rejoindre le royaume cadavérique là où résident, selon la carte, des villes de morts-vivants intelligents.
Sur le chemin le groupe se fait attaquer par un groupe de nécrophages. Durant l'attaque les deux morts-vivants d'Asenath, Bart et Léo, ainsi qu'Elias, sont la cible privilégiés des ennemis. Bart et Léo succombent tandis qu'Elias s'en sort de peu. Cependant même si le combat fut difficile, les récompenses sont à la hauteur: Asenath récupère un sceptre vampirique qu'elle restaure avec la charge d'énergie de Cyt contenue dans son ancien bâton, et ranime également le cadavre du chef nécrophage, appelé depuis ce jour "Chef" tout simplement.

Le groupe reprend rapidement sa route, et continue de traverser l'immense tunnel jusqu'à arriver un jour dans une zone plus vaste, peuplée d'une flore fluorescente et d'une faune originale. Puis le groupe arrive en vue d'une ville nommée Hameau noir, après une randonnée de près de deux semaines.
Village tranquille vivant principalement d'agriculture, le groupe entre dans la ville sans difficulté, attirant à peine l'attention des villageois dont l'arrivée de vivants ne semblent pas surprendre plus que cela, malgré trois milles ans d'isolement avec le continent d'Arlys.
Ils décident de rester quelques temps sur place, le temps de se reposer, se restaurer, faire le plein de provisions et d'équipements, et récupérer des informations sur la région.

Elias et Asenath s'occupent de ce dernier point en rendant visite au maire de la ville. Ce dernier, un colosse à quatre bras, les informe que le royaume cadavérique (la région dans laquelle ils se trouvent) est actuellement sous la gouvernance d'un vampire nommé Valice, ancien conseiller de l'Empereur, qui réside à Château-Tordu la capitale du royaume et qui se trouvant plus à l'Est.
Il leur donne également des informations sur les autres régions de l'Empire, à savoir la citadelle de la liche et le caveau des chevaliers noirs. Enfin, il leur propose une quête consistant à éliminer un camp de nécrophages non loin de la ville et qui constitue un problème gênant, leur informant qu'il est prêt à les récompenser en échange. Elias et Asenath acceptent, puis après être sortis de la mairie, se dirige vers l'auberge pour retrouver le reste du groupe et les informer de leur nouvelle mission.
Dans la grande salle occupée à s'enivrer, ils font la connaissance de Cyssh, une Kaymerie. Les Kaymeris sont une espèce d'amazone guerrière aux pouvoirs métamorphes originaire de Cytallid, le continent se trouvant à l'autre sortie de l'Empire.
Après les échanges de formalités, Cyssh leur apprend qu'elle se trouve dans ce "village paumé" pour accomplir deux missions: la première est de récupérer un anneau d'intelligence dans le tunnel de l'Oubli, non loin, pour le compte du fameux Valice.
La seconde lui a été confiée par l'oracle de son village, qui suite à ses visions, l'a envoyé attendre ici l'arrivée du champion de Cyt (qu'elle vénère) pour lui apporter son aide et le soutenir. Ce champion n'est autre qu'Asenath, et cette dernière pour prouver à Cyssh son identité lui montre le sceau du kahaine de la non-vie sur son aile. La Kaymerie, convaincue, accepte d'accompagner le groupe jusqu'à nouvel ordre, offrant sa colossale épée au service de l'Alfar.

Une fois le groupe réuni, Cyssh présentée et la quête exposée, nos aventuriers partent de la ville pour accomplir la mission qui leur avait été assignée.


Auteur : Orryk (Elias)


Dernière édition par Orryk le Dim 8 Oct - 23:54, édité 3 fois
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Résumés des séances

le Dim 8 Oct - 16:56
Séance 8

Pendant la pause du groupe à Hameau noir, Elias négocie avec des paysans pour acheter une charrette et deux lézards de traits afin d'améliorer les déplacements futurs du groupe dans les souterrains.

Peu de temps après ils prennent la route en compagnie de Cyssh pour se diriger vers l'objectif de leur quête, à savoir le camp de nécrophage.
Peu de temps après le départ, ils sont déjà attaqués par deux goules errantes, dont l'une arrive à blesser Eléanor restée pourtant dans la charrette. Cependant les autres répliquent promptement et les deux morts-vivants sont vite éliminés, permettant à la charrette de reprendre sa route.

Le groupe est de nouveau attaqué par cette fois-ci un groupe plus conséquent: une dizaine de morts vivants réunissant goules, squelettes et zombis. Cependant les aventuriers arrivent à gérer la menace sans trop de difficulté et élimine rapidement tous les attaquants.

Enfin au bout de quelques heures, le groupe arrive en vu du camp de nécrophages: ils repèrent cinq individus, dont un colosse de chair. Les aventuriers adoptent un plan plus rusé qu'à l'accoutumé: tandis que le gros du groupe se met en formation à quelques dizaines de mètres du camp, Aki s'approcher furtivement des tentes, met le feu à certaines puis s'enfuit en courant vers le reste du groupe, la majorité des nécrophages sur les talons. En plus de perturber les ennemis et d'en blesser certains au passages, cette tactique permet au groupe de se battre sur son terrain.

Le combat est un peu plus rude que le précédent mais les aventuriers en sortent néanmoins victorieux sans trop de blessures, et récupèrent dans le camp un espadon d'uracier (l'alliage de la région) et une armure ancienne.
Les aventuriers rentrent directement à Hameau noir, pour un périple qui n'aura duré qu'une journée. Arrivé au village, Elias et Asenath vont voir le maire pour récupérer leur récompense: de l'or, des potions de nécrosoins et une armure vampirique en cuir.
Forts de ces acquisitions, le groupe décide de faire une pause dans la ville avant d'entamer la suite de leur aventure.


Auteur : Orryk (Elias)


Dernière édition par Orryk le Lun 9 Oct - 23:57, édité 2 fois
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Résumés des séances

le Dim 8 Oct - 16:57
Séance 9 (06/10/17)


Le groupe décide d’un commun accord d’assister Cyssh dans sa quête que lui avait donné Valice, le roi du royaume cadavérique. La mission consistait en la récupération d’un anneau d’intelligence se trouvant dans un caveau dans le tunnel de l’oubli, reliant le royaume à la plaine des goules.
Plus que le souhait d’aider Cyssh (qui avait déjà pu montrer sa puissance et sa capacité à se débrouiller seule dans les souterrains de l’empire), le groupe souhaitait surtout profiter de l’occasion pour obtenir la reconnaissance de Valice, et ce sous diverses formes: objets, informations, services…

C’est ainsi qu’ils prirent le chemin pour le tunnel de l’oubli à bord de leur charette.
Sur la route, ils rencontrent un convoi marchand revenant tout juste de la plaine, où les négociants ont pu commercer avec les goules y vivant. En effet et contrairement à ce que l’on pourrait croire, la majorité des goules montrent une organisation en tribus, dont certaines font preuve d’une certaine intelligence, restant néanmoins limitée (ça reste des goules).
Les goules se nourrissent de chair fraîche, or cette dernière est plutôt rare dans l’empire. Aussi des échanges commerciaux se sont mis en place entre le royaume et les tribus: ces dernières déterrent des artefacts piégés sous les ruines disséminées dans la plaine (anciennement un puissant royaume, parsemé de forts vampires aujourd’hui en grande majorité effondrés) contre des corps frais préservés par magie. Les artefacts ainsi récupérés sont ensuite vendus à travers le royaume voir dans les autres régions.
Le convoi venait justement de récupérer certains de ces artefacts, et montre sa marchandise au groupe en leur proposant même une réduction en tant que premiers clients rencontrés depuis leur approvisionnement. Cependant et malgré la qualité des objets présentés, les membres du groupe ne sont pas intéressés par ces artefacts, et continuent leur route après avoir glané des informations auprès des marchands sur la zone vers laquelle ils se dirigeaient.

Progressant dans le tunnel de l’Oubli, ils tombent sur une scène récente de combat. Des corps de nécrophages gisent çà et là, percés de multiples trous. Intrigué, le groupe fouille la zone et trouve un étrange pistolet, semblant ancien et fait de métal et d’ivoire. Asenath utilise ses capacités magiques pour identifier l’objet: celui se révéle être un puissant objet magique, mais aussi... maudit. Se basant sur leurs connaissances de la magie, Asenath et Elias expliquent au reste du groupe qu’un objet pouvait devenir maudit quand
celui-ci se trouvait séparé de son propriétaire d’origine, ici visiblement victime du raid des nécrophages. Pour lever la malédiction, il suffit de retrouver le maître de l’objet… S’il est toujours en vie, bien entendu.
Pour y parvenir, Konoe utilise ses esprits pour visualiser la trace spirituelle, quoique ténue, qui liait encore l’objet et son propriétaire.

Suivant la piste révélée à Konoe par ses esprits, le groupe arrive rapidement en bordure d’un camp de nécrophages, au centre duquel est retenu dans une cage d’os un vampire, visiblement le maître de l’objet et le futur repas des nécrophages.
Le groupe envisage dans un premier temps d’engager le combat, mais le camp se révèle très peuplé et le combat serait particulièrement difficile. Ils optent donc pour un plan plus rusé (ça ne fait pas de mal de temps en temps).
Les corps de Bart et Léo (les anciens serviteurs d’Asenath) étant toujours dans la charrette, la nécromancienne ranime le premier en tant que goule (plus mobile et rapide qu’un mort-vivant normal), et l’envoie faire diversion. Après avoir capté l’attention du camp, elle fait prendre la fuite à Bart, qui entraîne dans sa poursuite tous les nécrophages, laissant ainsi le vampire captif seul.
Le groupe profite de l’occasion pour libérer le vampire et s’enfuir, laissant Bart à son triste sort.

Le vampire les remercie pour leur aide, et se présente sous le nom de Zalman Seklat, conseiller du roi Valice. Il leur explique qu’il était en mission diplomatique pour rencontrer le roi des goules, mais qu’il a été pris par surprise par le groupe de nécrophages, bien trop nombreux pour lui, malgré qu’il en ai vaincu la moitié à lui seul.
Il prend connaissance de la quête du groupe et propose de les accompagner. Sur les indications de Cyssh ils trouvent sans peine l’anneau, et décident alors de rentrer à Hameau Noir, pour ensuite aller à Château-Tordu.
Zalman les quitte à ce moment pour continuer sa mission, assurant ne pas avoir besoin d’aide pour la suite. Pour remercier le groupe de l’avoir sauver il leur offre en récompense son pistolet, après avoir levé la malédiction sur ce dernier. Il leur apprend par la même occasion que si Asenath n’avait pas relevé la malédiction, les choses auraient pu très mal se passer pour le groupe.
Sur le chemin du retour ils trouvent le cadavre du goule tenant dans sa main un arc de bonne qualité, que le groupe récupère.

Le voyage, de leur départ à leur retour à Hameau Noir, avait duré environ un mois. Ils font une courte halte au village pour se sustenter et refaire le plein de provisions, puis ils partent enfin pour la capitale.
Le chemin se fait sans encombre, et enfin ils arrivent à Château-Tordu, bastion à l’architecture… originale.
Cyssh leur servant d’ayant-droit, ils entrentt sans difficulté dans la ville et pénétrent dans le château où ils se présentent devant Valice, roi du royaume et ancien conseiller de l’Empereur.
Vampire noble au charme évident, Valice les accueille chaleureusement, et leur demande la raison de leur présence ici. Asenath montre à Valice la marque de Cyt présente sur son aile, ce qui attise la curiosité de ce dernier.
L’Alfar raconte alors les détails de leur aventure, en présentant notamment la situation actuelle à l’extérieur, à savoir la nouvelle guerre qui oppose une fois de plus Argem et Bévône. Asenath précise que l’objectif de leur présence dans l’empire souterrain est de récupérer des artefacts suffisamment puissants pour pouvoir lutter contre Bévône et vaincre Zeldsan.
De par les services rendus (la récupération de l’anneau et le sauvetage de son conseiller) et parce que l’empire ne porte pas en son coeur Bévône, Valice propose son aide au groupe, en acceptant de leur prêter certains artefacts de sa collection, dans la mesure du possible et si cela ne nuit pas à ses propres plans.

Asenath désigne alors l’épée exposée au-dessus du trône de Valice, une légendaire lame de chevalier noir, prouvant l’appartenance du vampire à cet ordre antique, et la demande pour Elias. L’ancien conseiller de l’empereur observe alors Elias, et lui demande si ce dernier souhaite rejoindre l’ordre des chevaliers noirs, pré-requis indispensable pour manier une telle arme..
Elias répond sans hésitation qu’il est prêt à tous les efforts et sacrifices pour servir au mieux la cause d’Asenath, dont Cyt lui même a reconnu la valeur en la désignant comme sa future championne.
Après un instant de réflexion, Valice invite Elias à le suivre. Après avoir récupéré sa lame noire, il déclenche un mécanisme dans un mur qui ouvre un passage vers une pièce secrète et s’engouffre à l’intérieur, suivi par Elias et Asenath. L’alcôve irradiant de la magie de non-vie, le reste du groupe préfère attendre dans la salle du trône sur les conseils de Cyssh qui elle-même reste immobile.

Dans l’alcôve, Valice demande à Elias de lui prouver sa valeur pour mériter d’intégrer les chevaliers noirs, et le défie alors en duel strict, interdisant l’intervention d’Asenath. Elias accepte.
Le combat est court mais brutal. Les deux duellistes enchaînent des attaques puissantes et redoutablement précises, encaissant celles de leur vis-à-vis sans broncher. Elias ayant eu l’avantage de l’initiative laissée par Valice et étant équipé d’une armure contrairement au vampire vêtu d’une simple chemise, pris l’ascendant et le combat fut rapidement arrêté par Valice, visiblement satisfait. Asenath félicita son serviteur mais malgré sa victoire, Elias avait pu constater pendant ces brefs échanges la différence de puissance entre lui et le vampire, et accepte donc le résultat en silence sur une révérence.
Cependant il restait une dernière épreuve à Elias pour pouvoir devenir un chevalier noir.
.
Valice déclenche un nouveau mécanisme qui fit sortir du sol du centre de la pièce un sarcophage. Ce dernier s’ouvrit, ne pouvant contenir qu’une seule personne. Valice invite Elias à y entrer, seul et sans précisions sur ce qui l’attend. Après un dernier regard d’intense détermination portée à sa maîtresse, Elias entre dans le sarcophage, qui se referme lentement sur lui.
Après plusieurs minutes d’attente, le sarcophage s’ouvre et Elias en sort, visiblement indemne mais quelque peu perturbé malgré son calme apparent. Ce qui s’est passé dans le sarcophage n’était connu que de lui seul.
Valice, visiblement convaincu par le résultat, adoube alors Elias en tant que Chevalier noir, et lui offre sa propre épée. En la saisissant, Elias senti le lien avec l’arme se faire immédiatement et le pouvoir se déverser en lui. Elias remercie Valice par une grande révérence, puis va jurer à nouveau allégeance à Asenath en lui dédiant sa nouvelle lame, pour lui prouver une fois de plus sa fidélité et loyauté, courte cérémonie à laquelle Asenath mis fin en tapotant la tête d’Elias d’un air satisfait.

Elias et Asenath rejoignent le reste du groupe en compagnie du roi, ce dernier avouant qu’il ne peut pas leur léguer d’autres artefacts après s’être séparé de son épée. Le groupe continue de discuter avec Valice sur la situation actuelle de l’empire, et ce dernier leur confie qu’il prépare une guerre visant à éliminer la Liche contrôlant la région voisine et causant de nombreux problèmes, notamment de par sa volonté de remplacer l’Empereur encore vivant mais endormi.

Après quelques minutes de discussion le groupe salue et remercie Valice, puis sortit du château pour visiter les commerces de la ville. Konoe en profite pour se lier au pistolet offert par le conseiller de Valice et vendre ses anciennes armes, Asenath fait transformer sa cape en robe aux propriétés puissantes et Elias améliore l’enchantement de son armure.
Pendant ce temps, les plus observateurs du groupe pouvaient constater des modifications chez Elias, qui perdait peu à peu son teint balafre de mort-vivant pour gagner des couleurs semblables à celles d’un vivant...



Auteur : Orryk (Elias)
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Résumés des séances

le Lun 6 Nov - 12:51
Séance 10 (03/11/17)


Après avoir pris congé de Valice et amélioré leur équipement auprès des artisans de Château-Tordu, le groupe se repose dans une auberge de bonne qualité.
Le lendemain, Konoe apprend à ses camarades qu’elle a reçu une vision pendant son sommeil, lui montrant Argem assiégée par les forces de Bévône. Cependant elle ignore si c’est une vision du présent ou d’un futur proche, et elle n’a pas réussi à déterminer si elle était parasitée comme les précédentes.
Malgré tout, n’ayant plus de priorités les retenant dans l’empire souterrain et parce qu’empêcher Bévône de libérer Zeldsan était leur motivation première, le groupe décide de partir pour Argem. Cyssh accepte de les suivre, toujours dans l’objectif de la mission qu’on lui a confié à savoir servir Asenath.

Le chemin de retour vers l’entrée de l’empire se passe sans heurts ni problèmes, et ils arrivent au kadaï de Cyt après quelques semaines.
Avant de remonter à la surface, Asenath et Elias vont rendre visite à Cyt, lui annonçant leur départ vers Argem pour empêcher Bévône de prendre la capitale. Ce dernier est un peu agacé par le fait qu’Asenath n’a pas réveillé l’empereur comme il lui avait demandé lors de leur première rencontre. Afin que sa maîtresse remonte dans les grâces de Cyt, Elias demande au kahaine s’il souhaite se venger des vampires de Bévône, qui sont à l’origine une création de Cyt mais qui lui ont été volés par Zeldsan, vampires que le groupe va sans nul doute affronter. Cyt semble ravi par la proposition, et demande à Asenath de lui ramener les patriarches vampires. Il leur indique qu’ils peuvent les capturer en leur donnant le coup fatal avec Gloire, la nouvelle épée d’Elias qui lui a été prêtée par Valice, puis en les déshabillant et en les enfermant dans une cage. Asenath n’aura plus qu’à les ramener au kadaï, où Cyt s’occupera personnellement de leur cas…

Suite à ces consignes, Asenath et Elias rejoignent le reste du groupe, puis sortent ensemble des souterrains, laissant derrière eux la charrette et les lézards de trait, espérant pouvoir les retrouver là s’ils devaient revenir un jour.

A la sortie des souterrains ils se font arrêter par les guerriers Irkallas gardant l’entrée, ces derniers ne s’attendant visiblement pas à ce que le groupe revienne vivant de son voyage.
Ils sont convoqués par Ny’mean la cheffe du clan, qui leur demande un récit de ce qui leur est arrivé dans les souterrains. Le groupe reste volontairement flou, et oriente la discussion vers la vision de Konoe montrant Argem assiégée par Bévône. Ny’mean leur apprend qu’elle n’a pas eu vent qu’Argem était attaquée ni reçu de visions similaires à celles de Konoe, mais son village étant très isolé et les oracles ne recevant pas forcément les mêmes visions, cela ne remettait pas forcément en cause la vision de Konoe.
Le groupe décide donc de se presser et de partir directement pour Argem, après avoir acheté une charrette et des chevaux au clan. Mais juste avant de partir Gloire, l’épée d’Elias, s’adresse à lui et lui conseille d’acheter une grande quantité de matériel nécessaire à des rituels de nécromancie. Intrigué mais faisant confiance à son épée, Elias achète pour 15.000 PO d’ingrédients qu’ils chargent dans la charrette.
Le groupe prend le départ, mais ne se dirige pas vers Argem : Gloire donne une nouvelle destination à Elias, à quelques kilomètres du clan dans le désert. Quand Elias la questionne sur ce qu’ils y trouveront, son épée lui répond énigmatiquement « Un moyen de transport plus efficace ».
Elias conduit donc la charrette à la localisation donnée par Gloire, mais n’y trouve que du sable. Malgré tout et toujours sur les conseils de son épée et avec l’aide d’Asenath, ils entament un important rituel nécromantique, canalisant la magie de non-vie à travers Gloire. Soudain, le sable sous leurs pieds bouge, et sort alors du sol le cadavre d’un dragon ranimé par le rituel et à présent lié à Elias. Gloire indique que ce dragon avait été ranimé et utilisé par Valice lors de la guerre opposant l’empire souterrain au reste d’Arlys, mais il a dû l’abandonner lors de la retraite des forces de l’empereur dans les souterrains.
Le groupe s’empresse de monter sur le dragon, suffisamment grand pour en accueillir tous les membres sur son dos, et prend alors son vol en direction d’Argem, faisant néanmoins un léger détour pour éviter Rougeflanc.
Au bout de quelques jours de vol, le groupe arrive enfin au-dessus de la capitale… et constate, effaré, que la vision de Konoe était juste : Bévône est partout, encerclant complètement la ville et l’assiégeant de toute part. Les remparts semblent toujours tenir bon, mais la supériorité des forces de Zeldsan est indéniable, et la défaite d’Argem ne semble n’être qu’une question de temps. Les forces de Bévônes sont divisées en plusieurs campements distincts, chacun semblant posséder son propre régiment et appliquant son commandement indépendant des autres. Chaque camp correspond à un patriarche vampire, sauf un le plus important qui semble représenter le clergé de Zeldsan.
En plus de la domination au sol, le ciel du champ de bataille est envahi par des horreurs ailées montées, unité de cavalerie bévonienne à laquelle le groupe a déjà été confronté et dont il garde un mauvais souvenir. Les quelques griffons d’Argem ne semble pas pouvoir lutter contre cette écrasante supériorité numérique.

Les aventuriers se trouvent face à un dilemme : ils ne peuvent pas rentrer par les portes qui sont toutes attaquées par les forces de Bévône, et ils doutent qu’Argem les laisse arriver par le ciel et atterrir dans la ville au vu de la situation. En effet, des inconnus montés sur un dragon mort-vivant et accompagné d’un phoenix de la mort ne sont pas automatiquement considéré comme des alliés providentiels… Le groupe n’a donc pas d’autres choix que de prouver ses bonnes intentions à Argem avant d’être accepté au sein de ses murs.
Ils décident donc d’aider Argem en réduisant la présence de Bévône dans les cieux. Asenath rejoint en quelques battements d’ailes Milka son phoenix, puis suivie par le dragon dirigé par Elias et portant le reste du groupe, se dirige vers un groupe de trois horreurs ailées assez hauts dans le ciel et isolées des autres unités, permettant au groupe de combattre dans les meilleurs conditions tout en étant hors de portée de tirs provenant du sol.

Elias charge les horreurs ailées avec le dragon tandis qu’Asenath et Konoe les bombardent de sorts et de tirs, prenant totalement au dépourvu leur cavalier. Ils éliminent rapidement une première cible dont le corps va s’écraser plus bas dans les rangs de Bévône, relâchant le poison toxique de la créature en plein milieu des nordiques. Les deux autres créatures rendues fous par les sorts d’Asenath et de Konoe commencent à s’attaquer entre elles, et le groupe décide de les ignorer et de se diriger vers de nouvelles cibles. Tandis qu’ils volent vers un autre groupe d’horreurs ailées, quelques griffons d’Argem s’élèvent à leur niveau et les suivent à bonne distance, intrigués. Décidant de les ignorer, les aventuriers fondent sur leurs nouvelles cibles et les éliminent aussi facilement et rapidement que les premières.
Alors qu’ils se dirigent vers un troisième groupe, trois sombres silhouettes viennent vers eux du sol à l’aide d’ailes d’ombres, tel un sinistre présage : ce sont trois vampires dont un patriarche, lourdement équipé et très énervé, qui semblent bien décider à punir ces intrus qui viennent de nulle part pour décimer leurs forces et qui lui infligent un terrible affront.
Le groupe établit rapidement une stratégie pour faire face à cette menace : tandis que le dragon continue sa charge vers les horreurs ailées, la cible initiale du groupe, Asenath assistée par Cyssh qui prend à cet instant son envol grâce à un sort de métamorphose se retournent vers le patriarche et ses gardes du corps. Se joint au combat deux griffons d’Argem qui semblent à présent convaincus des intentions du groupe et voit là une occasion inespérée d’éliminer un des commandants ennemis.
Les trois horreurs ailées sont rapidement abattues, ainsi que les deux vampires accompagnant le patriarche. Mais ce dernier se révèle bien plus coriace, abattant férocement un des griffons et infligeant de lourds dégâts à Cyssh et Elias. Néanmoins dans son orgueil, le patriarche vampire fait l’erreur de se poser sur le dragon où il subit de sérieux dégâts et est renversé par Cyssh. Elias parvient alors, après quelques tentatives, à le transpercer avec Gloire. Cela a pour effet non pas de le tuer mais de le plonger dans le coma. Le groupe en profite pour immobiliser définitivement le patriarche, puis demande au griffon restant s’ils peuvent se poser dans la ville. Ce dernier accepte et les guide jusqu’à une place dans l’enceinte de la capitale assiégée où ils se posent sans encombres.

Ils sont accueillis par le commandant des forces aériennes d’Argem qui après les avoir remercié de leur aide et leur demande leur identité et leurs intentions. Ils répondent que leur principal objectif est d’empêcher Bévône de réveiller Zeldsan, et propose donc d’aider Argem à vaincre leur ennemi. Cependant le groupe refuse d’en dire d’avantage, et demande au commandant un entretien avec la reine en personne. Après un moment d’hésitation le militaire accepte et les amène au palais royal.
Là ils sont reçus dans la salle d’opérations, où la reine entourée de ses généraux les reçoit.
Une discussion tendue s’enclenche. En effet, Asenath et Konoe sont exaspérées par la fierté et l’aveuglement de la Reine qui leur affirme qu’Argem n’est pas une si mauvaise posture, et qu’ils gagneront cette guerre comme les deux précédentes.
De plus, le groupe est convaincu que Bévône attaque Argem pour une bonne raison, et pas simplement car c’est un obstacle gênant pour l’extension du royaume comme l’affirme la reine. Konoe lui demande si la capitale possède une des fameuses clés de kadaïs que Bévône recherche activement, ce qui expliquerait cette attaque : mais cette dernière répond qu’elle n’en connait pas l’existence. Malgré tout, elle émet l’idée que le groupe pourrait contacter la Cour des Miracles, une organisation de l’ombre composé de la pègre d’Argem et qui vit sous la ville. Mais la reine ne semble pas convaincue par ce plan, étant donné qu’il est très difficile de traiter avec la cour des Miracles, et préférait que le groupe aide ses forces aériennes à reprendre le contrôle des cieux, puis à éliminer les commandants ennemis. Cette simple « proposition » sonne un peu faux étant donné que quelques minutes avant, la reine affirmait au groupe qu’elle avait la situation bien en main et qu’Argem ne tomberait pas.
Ce paradoxe agace Asenath qui visiblement n’apprécie pas la reine, et n’hésite pas à lui dire clairement ce qu’elle pense...
Alors que la discussion commence à dégénérer et craignant que cela ne devienne problématique voir dangeureux, Elias intervient. Il propose à la reine de les laisser interroger le patriarche vampire capturé pour obtenir plus de détails sur les véritables intentions du haut-prêtre de Bévône, qui jusqu’à présent n’a pas encore été vu sur le champ de bataille malgré la présence du campement du clergé. Selon ce qu’il leur dit, ils décideront d’aider Argem dans cette guerre ou alors enquêteront sur les véritables intentions du haut-prêtre : en effet selon un aveu de la reine, ce dernier n’a toujours pas été vu sur le champ de bataille.
La reine accepte et le groupe retourne auprès de leurs montures où ils sont laissés leur prise de guerre. Elias réveille avec l’aide de Gloire le patriarche, après lui avoir retiré tout son équipement et ses vêtements. Il menace le vampire, lui ordonnant de tout avouer ou bien il sera amené à Cyt qui le torturera pour l’éternité pour sa trahison envers lui.
Bien évidemment, le vampire refuse. Elias toujours avec Gloire se met donc à torturer le vampire, qui finit par avouer : le haut-prêtre de Bévône a reçu l’information que la dernière clé que cherche à obtenir le haut-prêtre se trouverait dans les sous-sols d’Argem.
Satisfait, Elias replonge le patriarche dans le coma, bien décidé malgré tout à le livrer à Cysh. Il consulte ensuite Avran, la carte magique, la questionnant sur ces fameuses catacombes. Avran lui répond qu’elles existent bien, et qu’elles sont en partie occupées par la cour des Miracles, que ces catacombes constituent un véritable labyrinthe et qu’elles sont truffées de pièges mortels. La carte indique aussi qu’il existe des entrées permettant d’y accéder un peu partout dans la ville mais aussi à l’extérieur de la ville, dissimulées dans la nature, ce qui confirme les craintes du groupe : le haut-prêtre souhaite profiter du siège d’Argem pour voler la clé, ce qui lui permettra par la suite de libérer Zeldsan.
Mais à ce moment-là ils se rappellent aussi de la première vision de Konoe qui montre un alfar bleu volant une clé dans un lieu en ruines… Etait-ce la clé d’Argem et dans ce cas elle ne s’y trouve plus ? Ou bien est-ce justement cet alfar qui a déplacé la clé de son sanctuaire d’origine pour la cacher sous la ville ?

Beaucoup de questions se retrouvent sans réponses, et le groupe fait alors face à un nouveau dilemme : soit ils aident Argem à remporter cette guerre, quitte à laisser le haut-prêtre récupérer la clé et s’enfuir avec.
Soit ils tentent de pénétrer dans les catacombes et de récupérer la clé avant le haut-prêtre, à condition qu’elle s’y trouve toujours et qu’ils ne tombent pas nez à nez avec le champion de Zeldsan, face auquel une victoire serait quasi impossible, tout en prenant le risque qu’Argem perde et soit mise à sac par Bévône.

Parallèlement, Gloire s’adresse à nouveau à Elias et lui indique qu’une de ses consoeurs nommée Carnage, une autre lame de chevalier noire, est présente dans la ville. Le groupe n’ayant toujours pas pris de décisions, Elias emmène les autres dans la récupération de l’artefact : cela les amène devant le siège de la guilde d’Argem.
En effet et comme le soupçonnait Elias, Carnage n’est autre que la lame noire que possède Darrel et qu’il avait déjà pu examiner au début de leur aventure, quand l’humain les accompagnait. Darrel étant absent et la porte de sa chambre étant fermée, Elias va voir le chef de la guilde, lui expose clairement ses intentions et lui demande l’autorisation d’obtenir la clé de la chambre de Darrel pour récupérer Carnage. Etonnamment le chef de guilde accepte et donne la clé à Elias. Il récupère Carnage et l’accroche pour le moment à sa ceinture. Puis il referme la chambre et redonne la clé au maître en le remerciant.
Pendant ce temps Konoe a retrouvé par un heureux hasard sa sœur qui est mercenaire dans la guilde et fête avec elle leurs retrouvailles, tandis qu’Asenath tombe nez à nez avec une autre oracle faellen du nom de Nyalotha, avec laquelle elle échange quelques répliques froides et hautaines.
Mais après cet interlude, il faut que le groupe prenne rapidement une décision car le temps joue contre eux : chercher la clé ou aider Argem ?
…Ou les deux ?



Auteur : Orryk (Elias)
Contenu sponsorisé

Re: Résumés des séances

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum